Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 17:29

Notre premier courrier était adressé à l'unité territoriale de l'ARS dans les Ardennes, faisant suite à un courrier identique au préfet, nous ayant conseillé de nous adresser à ce service.

Il posait une question simple : "Comment postuler pour représenter les usagers au conseil de surveillance de l'hôpital ?". Nous précisions que le collectif de défense de l'hôpital était adhérent à la Coordination Nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité, agréée pour représenter les usagers.

La réponse nous explique qu'il faut être agréé et nous cite les textes !

Et nous ne savons toujours pas quand ni où il faut candidater !

Notre second courrier était adressé à l'ARS à Nancy. Il demandait communication de la convention constitutive du GHT (Dans d'autres régions, elles sont publiées sur le site de l'ARS).

Voici la réponse :

C'est si difficile que cela de nous communiquer ce texte ? On ne peut que nous le présenter ? Le directeur de l'hôpital nous l'a déjà présenté en nous disant qu'il n'y avait rien d'intéressant dedans. Sauf que le projet dont nous avions eu connaissance comportait des éléments intéressants ... Ont ils été supprimés ? Le secret laisse planer beaucoup d'incertitudes !

 

Published by Collectif de défense de l'hôpital Manchester
commenter cet article
24 octobre 2016 1 24 /10 /octobre /2016 21:50
Groupements hospitaliers de territoire : où en est-on ?

Le sujet a évidemment été abordé dans la rencontre entre le Collectif et le directeur de l'hôpital. Le Collectif a fait état de toutes ses inquiétudes, aggravées par l'absence de transparence sur les projets en cours.

La loi Touraine a rendu obligatoire l'adhésion des hôpitaux à un groupement hospitalier de territoire. Leur constitution a été validée à la fin de l'été. Dans le nord des Ardennes, le groupement hospitalier regroupe les hôpitaux de Charleville-Mézières (désigné comme hôpital support), de Sedan, Fumay, Nouzonville et l'hôpital spécialisé de Belair. Dans le projet gouvernemental il y a évidemment l'idée de faire des économies … en évitant les services identiques dans plusieurs hôpitaux du territoire, de quoi faire craindre pour des services à Sedan ou à Charleville-Mézières, pourquoi pas une des maternités ?

Des inquiétudes aggravées par le secret entourant cette mise en place : si l'arrêté d'approbation de la convention constitutive du GHT est paru au recueil des actes administratifs de la région, le texte n'est pas public, ce que le directeur de l'hôpital nous a justifié en disant qu'il ne s'agissait pas d'un nouvel établissement (comme dans le cas de la mise en place du Groupement de Coopération Sanitaire au moment de l'arrivée de la polyclinique dans les locaux de l'hôpital).

Pour le directeur de l'hôpital, nous n'en sommes qu'à une première phase … et la suite sera essentiellement après les échéances électorales, le projet médical n'étant demandé que pour l'été prochain. Il n'est pas question de fermeture de services. En ce qui concerne les urgences chirurgicales de Sedan la nuit (qui rappelons-le, devaient être fermées l'hiver dernier, puis avaient bénéficié d'un sursis), leur suppression ne serait plus à l'ordre du jour, car cela diminuerait l'activité de l'hôpital et donc son budget ! La principale inquiétude est liée aux difficultés de recrutement des médecins et c'est cela qui pourrait à terme entraîner des fermetures par la force des choses.

Le Collectif a indiqué que si, évidemment, le projet médical était de la responsabilité des médecins, les plus à même de savoir ce qui était bien dans le cadre du possible, cela ne pouvait être fait en vase clos, car les usagers sont les premiers concernés par la répartition de l'offre de soins et attachés à la proximité chaque fois qu'elle est possible.

Published by Collectif de défense de l'hôpital Manchester
commenter cet article
21 octobre 2016 5 21 /10 /octobre /2016 16:36
Stationnement à proximité de l'hôpital : le collectif continue !

Plus de 600 pétitions recueillies en quelques heures et depuis des témoignages qui s'accumulent ! La mairie de Charleville-Mézières avait réagi rapidement, mais très insuffisamment : deux places de dépose-minute limitées à 5 minutes devant la nouvelle entrée de l'hôpital. Et depuis, plus rien !

Rappelons la problématique : un hôpital dans un quartier où le stationnement est trop rare mais aussi la nécessité d'accéder à l'hôpital (et d'en sortir !) pour des personnes fragilisées par la maladie, pour des visiteurs âgés et/ou à mobilité réduite. La réduction des durées d'hospitalisation, le développement de la chirurgie ambulatoire multiplient ces situations où un accompagnant vient chercher une personne venant de subir une intervention chirurgicale, une chimiothérapie … Il a besoin de garer sa voiture à proximité immédiate, mais aussi d'avoir le temps de se rendre dans le service, de revenir avec la personne accompagnée, éventuellement de reporter le fauteuil roulant : il faut beaucoup plus de 5 minutes !

Le Collectif de défense de l'hôpital a rencontré à l'automne dernier des représentants du maire : des belles paroles, mais plus de nouvelles depuis ! Le Collectif est bien conscient que la globalité des problèmes de stationnement demande du temps, en lien avec les opérations de renouvellement urbain du quartier de Manchester : il veut juste améliorer les choses pour les usagers qui en ont le plus besoin, dans le respect des besoins du personnel de l'hôpital également … sans attendre la solution parfaite, le tout ou rien !

Il y a ce qui dépend de la commune ; il y a aussi ce qui dépend de l'hôpital !

Le Collectif de l'hôpital a rencontré le 10 octobre le directeur de l'hôpital qui lui a prêté une oreille attentive et il l'en remercie. Le Collectif a approuvé la notion que les solutions ne pouvaient se trouver que dans une concertation entre la ville et l'hôpital, mais cela ne doit pas être l'alibi à l'immobilisme ! Car il est nécessaire que des accompagnants puissent entrer en voiture dans la cour de l'hôpital, ce qui suppose une signalétique, une régulation (autorisation donnée par le service de la personne hospitalisée) et du personnel d'accueil. Le Collectif a d'ailleurs demandé que ces besoins puissent être chiffrés. Il a rappelé qu'il y avait un enjeu économique, puisque ces difficultés amènent un certain nombre de personnes à recourir à un transport sanitaire uniquement du fait de ces problèmes de stationnement et un enjeu d'attractivité de l'hôpital, par exemple pour des habitants de la vallée habitant à égale distance de Charleville-Mézières et d'un hôpital belge.

Le Collectif sera évidemment vigilant aux suites qui seront données et a décidé de demander un nouveau rendez-vous au maire de Charleville-Mézières.

Published by Collectif de défense de l'hôpital Manchester
commenter cet article
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 21:54

Monsieur le Directeur,

Vous avez présenté récemment dans la presse un certain nombre d’éléments concernant la mise en place du Groupement Hospitalier de Territoire sur le territoire Nord-Ardennes prévu par la loi de modernisation du système de santé.

Nous sommes actuellement très inquiets :
- le centre hospitalier de Charleville-Mézières a notamment subi depuis plus d’une décennie plusieurs plans de « retour à l’équilibre », réduisant ainsi le nombre de lits et supprimant plusieurs centaines de postes, obligeant les usagers et leurs familles à des déplacements du fait de la suppression de certaines spécialités qui sont un obstacle important à l’accès aux soins.
- notre département souffre d’une baisse importante de la démographie médicale non résolue qui renforce les inégalités d’accès aux soins pour les populations fragilisées par la maladie, le handicap ou la précarité,

Dans ce contexte, nous souhaiterions que vous nous apportiez des précisions concernant ce G.H.T. qui va être mis en place :
- Quels seront les établissements partie prenante du GHT Nord-Ardennes ? Nous avons entendu dire que le GCS territorial Ardenne nord en ferait partie. Ce qui nous étonne, puisqu'il s'agit d'un établissement de droit privé.
- Quelles seront les orientations stratégiques de ce GHT ? Très attachés à l'exercice de la démocratie, nous regrettons la confidentialité des concertations à ce sujet puisque le but doit bien être de mieux répondre aux besoins de la population, dans la proximité et la qualité. Des transformations dans l'offre de soins sont elles envisagées ?
- Comment les usagers seront ils associés à ce GHT ?
Nous vous remercions par avance de l'attention que vous porterez à notre courrier et nous tenons à votre disposition pour une entrevue sur l’ensemble de ces questions.
Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Directeur, l'expression de nos sentiments distingués.

 

Published by Collectif de défense de l'hôpital Manchester
commenter cet article
3 mai 2016 2 03 /05 /mai /2016 14:30
AG du collectif de défense de l'hôpital le 12 mai
Published by Collectif de défense de l'hôpital Manchester
commenter cet article
3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 20:08
La sécurité sociale : une idée d'avenir !
Published by Collectif de défense de l'hôpital Manchester
commenter cet article
3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 19:48

Le collectif de défense de l'hôpital de Charleville-Mézières a pris acte des annonces de la ville de Charleville-Mézières dans l'Ardennais-L'Union du 28 janvier.
Il est bien conscient des difficultés de stationnement dans ce quartier de Charleville-Mézières, dont les problèmes de fond ne pourront être résolus qu'avec l'achèvement de l'opération de rénovation urbaine engagée de longue date.
Il se félicite de l'ajout de deux places de dépose-minute mais rappelle que cinq minutes ne sont pas suffisantes quand il est nécessaire d'aller demander dans le hall un fauteuil roulant pour une personne à mobilité réduite.
Car aucune solution de bonne qualité ne peut être trouvée sans la participation de personnel d'accueil de l'hôpital : l'ancienne entrée avait le mérite d'un contact humain accessible en voiture, d'un concierge qui savait trouver la solution humaine aux difficultés. La fermeture par une barrière de l'espace disponible devant le nouveau hall d'accueil pour la réserver à du personnel hospitalier, alors que des solutions existent pour ce personnel à l'intérieur de l'enceinte, a considérablement aggravé les difficultés.
Monsieur le Maire est aussi le président du conseil de surveillance de l'hôpital ! Le collectif de défense de l'hôpital rappelle sa demande d'entrevue avec le directeur de l'hôpital pour envisager les solutions nécessaires pour les usagers de l'hôpital, demande d'entrevue formulée à plusieurs reprises et restée sans réponse à ce jour.

Published by Collectif de défense de l'hôpital Manchester
commenter cet article
3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 19:27

A la suite d'une hospitalisation une usagère de l'hôpital nous a fait parvenir la copie du courrier qu'elle a adressé à la direction de l'hôpital. N'hésitez pas, vous aussi à nous adresser vos témoignages. Voici quelques passages de ce courrier, qui confirment malheureusement les dires du collectif de défense de l'hôpital sur la dégradation des soins malgré le dévouement du personnel, pour faire des économies à tout prix :

« Votre établissement, Monsieur le Directeur, est en réelle perte de vitesse et en cours d’asphyxie, notamment grâce à vos restrictions budgétaires.

J’en veux pour preuve tout d’abord le manque flagrant de personnel dans votre hôpital où les patients (qui portent bien cette appellation) doivent en partie se prendre en charge eux-mêmes et prendre leur mal en patience...De sérieuses carences existent au niveau du « protocole de soins ».

(...)

Je tiens à vous préciser que je n’ai absolument rien à reprocher au personnel soignant de ce service : chirurgiens comme infirmières, aides soignantes et personnel de service font ce qu’ils peuvent avec ce dont ils disposent pour mener à bien leur mission de service public qui est un véritable sacerdoce et une perpétuelle course contre la montre pour essayer de satisfaire au mieux le patient.

Que dire du matériel médical ?

- Matériel défectueux (acheté sans doute à bas coût ?) :

- Poches de lame qui éclatent, bouchons qui s’ouvrent seuls…

- Sondes urinaires avec lesquelles il est très difficile de prélever de l’urine au niveau des champs stériles…

- Manque de pansements,

- Manque de sparadrap,

J’ai eu la nette impression de faire mon entrée à la cour des miracles…

Poche de lame percée, signalée à 15H00 : rafistolée à 17H00 faute de temps, pour être finalement changée à 20H00…Mon lit a donc dû être refait à deux reprises : où est le gain de temps journalier pour le personnel dans tout cela ?

Les infirmières doivent gérer tout en même temps :

Les soins, les entrées normales, les urgences et les sorties des malades. Chacune d’entre elles voit son activité saucissonnée, elles sont dispersées partout à la fois et que dire de la saisie informatique des données médicales ? Elles ont d’autres chats à fouetter, où sont les priorités de leurs missions ?

Que dire de « la prise en charge de la douleur » ?

Le patient doit signaler l’état de sa douleur dès que cette dernière se manifeste à la fin de l écoulement de la perfusion et prendre son mal en patience en attendant l’arrivée d’une âme charitable… Où est l’objectif

(…) le bouche à oreille des « sans-dents » fonctionne dans les deux sens : une bonne ou mauvaise prise en charge du patient… donne toute sa CREDIBILITE ou pas à un établissement hospitalier…

Mais peut-être, Monsieur le Directeur, êtes- vous mandaté par le gouvernement pour privatiser cet hôpital public et organiser la casse totale de ce dernier, au détriment des personnes modestes de ce Département ? (...)

Moins vous étofferez vos services en personnel (c’est également valable pour le SAMU, J’en ai fait l’ expérience en juin 2015) et plus les patients seront insatisfaits et se dirigeront forcément hors des Ardennes (A MEDITER…) voir article de l Ardennais du 29/12/2015.

Toutes ces lacunes au sein de votre établissement ont et vont sans doute générer des « pépins » étouffés dans l’oeuf, secret médical oblige… Alors cessez, par pitié, de prendre le patient pour un imbécile en affichant des procédures obsolètes du style : charte des patients, des personnes âgées, « semaine de la sécurité » que je nommerais plutôt «semaine de l’ insécurité » « l’identitovigilance du patient »

Concentrez vos efforts FINANCIERS là où il y en a besoin… Sachez que l’affichage de vos chartes de qualité ne trompe plus personne et ne suffit plus à rassurer le patient face à la réalité du quotidien de son séjour : il n’a plus CONFIANCE.

J’ose espérer que ce modeste courrier contribuera, un tant soit peu, à améliorer les choses et permettra d’éclairer votre obscurantisme en matière de gestion budgétaire restrictive et de politique hospitalière aberrante, d’un si bel établissement sans personnel dedans.

Que vive le Service Public ou du moins ce qu’il en reste… !!!

Published by Collectif de défense de l'hôpital Manchester
commenter cet article
13 janvier 2016 3 13 /01 /janvier /2016 23:51

La nouvelle est tombée ce 13 janvier par l'intermédiaire de la presse locale (en guise de bonne année et de bonne santé ?) : le service des urgences chirurgicales de Sedan stopperait ses activités de 18h30 à 8h le matin.
C'est donc l'hôpital de Charleville-Mézières qui devrait assurer les opérations urgentes la nuit.
Cela n'est pas sans poser problème :
- pour le bassin de population sedanaise de 80 000 personnes qui se voient ainsi mises en danger quotidiennement durant 13h30,
- pour les services d'urgence de Charleville qui sont déjà surchargées et manquent de lits : le risque est grand d'augmenter encore les difficultés d'un service en surchauffe quasi permanente...

Cette nouvelle tombe dans un contexte préoccupant : 22 000 postes hospitaliers doivent être supprimés au plan national à partir de cette année, conséquence directe du plan santé de Marisol Touraine.

Le collectif de défense de l'hôpital de Charleville-Mézières en appelle à la mobilisation des usagers, des élus, des personnels des territoires concernés afin de faire reculer ce projet de l'Agence régionale de santé dangereux et inacceptable.

Published by Collectif de défense de l'hôpital Manchester
commenter cet article
6 décembre 2015 7 06 /12 /décembre /2015 11:13

Voici le courrier que le collectif de défense de l'hôpital a adressé cette semaine au directeur de l'hôpital à propos de l'embouteillage des urgences :

Monsieur le Directeur,
De manière récurrente des usagers nous alertent sur les difficultés qu'ils rencontrent lors de leur accueil au service des urgences de l'hôpital de Manchester.
Ils insistent sur le fait que ces problèmes sont liés au manque de lits disponibles tant dans le service que dans les services vers lesquels ils devraient être orientés. À aucun moment ils ne mettent en cause le travail des personnels qui font ce qu'ils peuvent avec les moyens dont ils disposen
t.

Nous sommes inquiets de constater que de tels dysfonctionnements se produisent alors que nous ne sommes pas en période d'épidémie, ni d'afflux de population extérieure. Pour autant, nous ne sommes pas surpris par cette situation qui résulte du plan de retour à l'équilibre qui a entraîné la suppression de plus de cent lits ; et comme si cela ne suffisait pas à créer des conditions d'accueil difficiles, des lits de chirurgie ont été transformés en lits pour les hospitalisations de semaine, pour la chirurgie ambulatoire et pour l'hôpital de jour.

Nous savons que des protocoles dits « Hôpital en tension » ont été définis au niveau national et s'appliquent dans tous les hôpitaux dès lors que la situation répond à des critères précis et clairement définis. Des mesures sont-elles prévues à l'hôpital de Manchester au cas où il faudrait appliquer ce protocole ?
Si nous comprenons que, dans des cas extrêmes, un tel protocole ait toute sa place, il ne saurait en aucun cas devenir la norme et pallier au quotidien les défaillances d'un système issu des différentes réformes et lois basées sur une rentabilité à tous crins appliquée à un service public
.

Published by Collectif de défense de l'hôpital Manchester
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Collectif de défense de l'hôpital Manchester
  • Contact

Adhésion

N'hésitez pas à adhérer à l'association du collectif de défense de l'hôpital de Charleville Mézières.

La cotisation a été fixée à 5€

Renseignements en cliquant ic

Recherche