Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 21:52
Mardi 12 janvier à 18 h 30
à  la mairie (place ducale)
salle éthiopienne
Repost 0
Published by Collectif de défense de l'hôpital Manchester
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 17:51
delegation 1Le 18 décembre une délégation a porté les pétitions à Bérengère Poletti, députée des Ardennes, et lui a demandé de bien vouloir les transmettre à la ministre de la santé : plus de 2500 signatures avaient été collectées (sans parler de celles sur internet) et il y a des feuilles de pétition qui sont encore en circulation !
Plus d’une heure d’entrevue ont permis d’aborder les différents problèmes financiers du Centre Hospitalier :delegation 2
- L’absence de toute aide de l’Etat pour la construction des nouveaux locaux : l’hôpital est passé à côté du plan hôpital 2007 et il serait bien qu’il ne passe pas à côté du plan hôpital 2012
- La répartition régionale des MIGAC  très en défaveur de l’hôpital de Charleville Mézières (Les MIGAC sont les missions d'intérêt général et d'aide à la contractualisation, une somme sensée compenser les dépenses supplémentaires du centre hospitalier du à son rôle de service public
- La politique globale du gouvernement vis à vis du financement des hôpitaux : la tarification à l'activité, le vote chaque année par le parlement d'une enveloppe budgétaire insuffisante.
Autant sur les deux premiers points, B. Poletti semble prête à intervenir, au nom des difficultés particulières du département (et l'on a cité par exemple le nombre dérisoire de gynécologues installés en ville), autant sur le dernier point elle défend la politique gouvernementale au nom des gâchis faits à l'hôpital : les professionnels apprécieront.
Repost 0
Published by Collectif de défense de l'hôpital Manchester
commenter cet article
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 23:04
hopit1Plus de cent personnes sont venues participer à cette première réunion publique du collectif, venues discuter avec Michel Antony, lé président de la coordination nationale des hôpitaux et maternités de proximité.  Il a fallu rajouter des chaises. Il y avait des élus de Charleville Mézières de tout bord, des amis, venus de Vouziers, de Rethel et de Sedan.hopit4

Au programme maintenant :
- le dépôt des pétitions chez la député Bérengère Poletti
Quand : le vendredi 18 décembre à 18 h
Où : à sa permanence, 17 avenue du général Leclerc
Venez nombreux !
- une réunion constitutive du collectif, le 12 janvier à 18 h 30 (lieu à préciser)
Repost 0
Published by Collectif de défense de l'hôpital Manchester
commenter cet article
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 19:38
Le déficit de l'hôpital :
Il est estimé à 8M pour 2009 et ne peut que s'amplifier dans les années à venir.
En effet, la mise en place de la tarification à l'activité entraîne automatiquement une baisse des recettes à activité constante : actuellement, les sommes payées par la sécurité sociale au centre hospitalier correspondent à la tarification des patients hospitalisés, multiplié par un coefficient dit de transition égal à 1,0148. Il est prévu que ce coefficient baisse chaque année pour disparaître en 2012.
Le déficit est inférieur aux charges d'amortissement, de provisions et frais financiers ! C'est dire l'importance de la construction des nouveaux bâtiments dans ce déficit !
Les principales mesures :
Ce plan de redressement a été préparé par un cabinet d'audit et les mesures ci-dessous ont été présentées aux instances de l'établissement et approuvées par le CA de l'établissement (à une très courte majorité !)
1° supprimer du personnel !
Certaines suppressions sont déjà actées :
- Réorganisation des services de médecine en unités de 25 lits
moins 18,2 salariés
L'organisation de l'hôpital ne sera plus fonction d'une logique médicale (tant de lit nécessaires en neurologie, tant en rhumatologie ....) mais d'une logique gestionnaire !
- Suppression de dix lits de soins continus de cardiologie et transformation en hôpital de semaine.
moins 5 salariés
- Non remplacement des départs en retraite
moins 15 salariés
- Diminution des mensualités de remplacement
moins 5, 5 salariés en ETP
- Réduction de la durée des journées de travail et suppression de RTT
moins 15, 5 salariés
Cela aura pour conséquence une diminution des temps de transmission des équipes, temps indispensable à la qualité du travail.
- Réorganisation de l'équipe centrale d'entretien et de ménage avec abandon au privé d'une partie des tâches
moins 9 salariées
D'autres mesures concernent le personnel médical ou sont à l'étude : la contractualisation interne à l'hôpital prévoit 2, 5 millions d'euros d'économie à négocier entre les différents pôles dont 70% portera sur le personnel ! Cela peut être estimé à moins 40 salariés
2° Faire payer les autres !
- Renégociation de la convention avec le SDIS (service départemental d'incendie et de secours)
- Faire payer plus cher les prestations pour les hôpitaux de Sedan (biologie) et de Fumay (informatique)
- Faire payer plus cher les patients en facturant davantage les chambres seules. Attention : vous ne devez pas payer une chambre seule si vous ne l'avez pas explicitement demandé. La multiplication des chambres seules liée aux nouveaux locaux n'a pas à être financée par les mutuelles, avec des risques d'augmentation des cotisations (favorisée par tous les désengagements actuels de la sécurité sociale)
3° Les autres mesures
- Faire des économies de médicaments !
Au delà de la dérive actuelle consistant à dire aux patients d'apporter leurs médicaments habituels, le but est de faire pression sur les prescriptions des médecins hospitaliers
- Reporter la création d'une unité de soins continus (pourtant condition de l'autorisation de l'existence du service de réanimation)
Repost 0
Published by Collectif de défense de l'hôpital Manchester
commenter cet article
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 19:32
Voilà le texte du courrier :
Madame,
Depuis la mise en place de la T2A, plus de 70% des hôpitaux français sont en manque de recettes et leur financement s’aggrave d’année en année.
Les évaluations récentes de la T2A confirment que depuis 2004, la rentabilité des cliniques s'est améliorée, alors que la situation budgétaire du service public s'est détériorée. Il est sommé de se restructurer, de fusionner, de se centrer sur son « coeur de métier » c'est à dire le soin au péril de ses missions sociales et de santé publique.
Cette situation financière va encore être aggravée par la loi de financement de la sécurité sociale de 2010.
Au CH de Charleville-Mézières, un premier plan de retour à l’équilibre a été voté en 2008 avec des suppressions de postes et un plan d’économies diverses. Les financements n’étant pas à hauteur des besoins, un deuxième plan de redressement a été adopté à une courte majorité par le conseil d’administration le 20/11/2009. Il porte sur un effort d’économies de 11 millions d’euros sur 3 ans.
Ce plan se traduit par des suppressions de postes, des suppressions de lits réduisant l’offre de soins et des réorganisations de services qui vont dégrader les conditions de travail des agents qui sont déjà difficiles.
Face à cette situation, un collectif pour la défense de l’hôpital a été créé. Il regroupe des forces vives convaincues de la nécessité d’un hôpital de proximité de qualité pour la santé de tous.
Le 09/11/2009, nous avons transmis un courrier en ce sens au Ministre de la Santé par l’intermédiaire du Haut Commissaire aux Solidarités Actives contre la Pauvreté en déplacement dans notre département. A ce jour, ce courrier est resté sans réponse.
Le collectif vous demande une audience rapidement car la situation est grave et le temps presse.
En effet, il est dommage et dommageable que la politique d’austérité s’attaque à la santé, un droit fondamental, le droit à la santé pour tous.
Nous vous prions d’agréer, Madame, nos salutations distingués.
Repost 0
Published by Collectif de défense de l'hôpital Manchester
commenter cet article
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 16:35
La santé, notre bien le plus précieux, n’est pas une marchandise.
La véritable rentabilité d’un hôpital, c’est d’abord assurer sa mission de dispenser des soins de qualité et d’accueillir tous les malades sans restriction.
Nous nous opposons donc aux fermetures de lits et aux suppressions de postes au centre hospitalier de Manchester, à la logique actuelle de financement et d’organisation de l’hôpital public. Nous exigeons des moyens financiers à la hauteur des besoins de santé pour l’hôpital public.

Cette pétition a déjà été signée par plus de 1500 personnes lors des différentes initiatives du collectif, sans parler de toutes les feuilles de signature qui circulent en ce moment dans les Ardennes.

Un regroupement de toutes ces signatures est prévu le mercredi 9 décembre lors de la réunion publique pour les porter ensuite à la préfecture et aux députés ardennais.

Elle est maintenant en ligne : vous pouvez la signer en cliquant ici.
Repost 0
Published by Collectif de défense de l'hôpital Manchester
commenter cet article
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 12:54
A Rethel, un collectif de défense de l'hôpital s'est mis en place car la maternité est menacée.
A Reims, une manifestation a lieu le 3 décembre à 14 h devant l'hôpital Robert Debré à l'appel des syndicats CGT, CFDT et FO des hospitaliers et de leurs Unions Départementales.
La Direction Générale du CHU annonce un déficit prévisionnel de 24 M d'€. La solution préconisée pour résorber ce déficit fut de supprimer 250 postes...
Pourtant le CHU a besoin d'un personnel important et qualifié pour répondre aux exigences de service public, que cela soit dans les services de soins, dans les services médico-techniques, techniques et administratifs.
Le CHU va devoir travailler avec 250 postes en moins. C'est une catastrophe en terme économique, social et humain pour REIMS et ses alentours.

Repost 0
Published by Collectif de défense de l'hôpital Manchester
commenter cet article
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 12:39
L'hôpital de Charleville Mézières vient d'adopter un plan de redressement financier avec à la clé des fermetures de lits et des suppressions d'emploi, c'est à dire moins de personnels pour prendre en charge les malades, moins de qualité. Ce n'est pas un cas isolé, puisque le nouveau mode de financement des hôpitaux publics entraîne la généralisation de ces plans de retour à l'équilibre financier.
La santé, notre bien le plus précieux, n’est pas une marchandise.
La véritable rentabilité d’un hôpital, c’est d’abord assurer sa mission de dispenser des soins de qualité et d’accueillir tous les malades sans restriction.
C'est pourquoi l'initiative a été prise d'organiser une réunion d'information et de débat sur la situation de l'hôpital de Charleville Mézières et des hôpitaux en France avec l'ambition d'amplifier le mouvement de protestation.
Michel Antony, président de la coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité a accepté de venir nous faire part de son savoir et de son expérience
Renseignements auprès des organisations signataires ou au 03 24 58 72 29
courriel : collectifhcharleville@gmail.com
Repost 0
Published by Collectif de défense de l'hôpital Manchester
commenter cet article
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 02:34
Pas mal pour un vendredi matin : une petite centaine de présents, personnels mais aussi usagers, devant le bâtiment administratif avant la réunion du conseil d'administration qui devait se prononcer sur le plan de redressement : 100 suppressions d'emplois programmées dans les années à venir !
Le rassemblement s'est poursuivi jusque dans la salle du Conseil d'Administration et a eu les honneurs de l'Ardennais et de France 3.
Repost 0
Published by Collectif de défense de l'hôpital Manchester
commenter cet article
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 10:28
Le collectif a demandé une rencontre avec la maire de Charleville Mézières, présidente du conseil d'administration de l'hôpital.
Cette rencontre est prévue le mercredi 25 novembre et la délégation qui participera à ce rendez vous est en cours de constitution.
Voici le courrier qui avait été adressé :
Charleville Mézières le 9 novembre 2009

Madame la Présidente du Conseil d'Administration du Centre Hospitalier
Maire de Charleville Mézières

Madame la Présidente,
Nous sommes un collectif de citoyens, d'usagers de l'hôpital de Charleville Mézières mécontents et inquiets des conséquences de la politique de santé du gouvernement sur la qualité des soins à l'Hôpital de Charleville Mézières. Nous avons déjà reçu le soutien du syndicat CGT des hospitaliers de Charleville-Mézières, de la FSU 08, de l'UD CGT, de la Ligue des droits de l'homme, du NPA 08, du PCF 08 et du PS 08.
Le nouveau mode de financement des hôpitaux, la tarification à l'activité, les étouffe. Ainsi, à Manchester (qui a déjà payé sur fonds propres sa reconstruction), la nouvelle logique financière a provoqué un déficit de 8.3 millions d’euros. Un premier plan de retour à l’équilibre a entraîné la suppression de 17 postes et la réduction des coûts de médicaments. Incapable de résorber le déficit, ce premier plan n’a rien réglé. Douze fermetures de lits déjà effectives anticipent le prochain plan de redressement qui prévoit 11 millions d’euros d’économies. Il pourrait en résulter 100 postes de travail supprimés et 44 fermetures de lits supplémentaires. C’est ce plan qui doit être présenté au Conseil d’Administration le 20 novembre.
Les malades subissent cette dégradation délibérée du service public. Elle se résume par le seul commentaire du Professeur Grimaldi qui exerce à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris : « Si je veux être rentable, je coupe la jambe à un diabétique. Si je lui sauve la jambe avec un traitement et un séjour adapté, l’hôpital se retrouvera en difficulté financière. » … tout est dit.
Aussi, nous vous sollicitons pour participer à notre collectif.
Nous pourrions, ensemble, organiser une délégation auprès des députés Poletti et Warsmann qui viennent de voter la loi de financement 2010 de la sécurité sociale qui va encore aggraver la condition des hôpitaux, pour exiger d'eux une intervention auprès du ministère de la santé afin d'obtenir une attention particulière pour les hôpitaux ardennais en fonction de la situation sociale et sanitaire de notre département particulièrement précaire.
Juste un exemple des conséquences de la situation désastreuse des Ardennes sur le fonctionnement de l'hôpital : la quasi absence de gynécologues en ville multiplient le nombre de consultations à l'hôpital, désorganise la maternité et coûte cher à l'hôpital !
Mais l'absence d'aide pour l'hôpital de Charleville Mézières dans le cadre du plan hôpital 2007, alors que des travaux lourds ont été engagés, justifierait aussi un geste de la ministre. Surtout, cela nous permettrait d'expliquer à nos députés les conséquences désastreuses des lois qu'ils votent.
Notre collectif a déjà décidé de faire signer une pétition, samedi 14 novembre, rue piétonne, dimanche 15 devant l'hôpital et sera présent le 20 novembre devant le conseil d'administration.
Il organise une réunion publique le mercredi 9 décembre à 18 h 30 à l'hôtel de ville de Mézières, avec la participation de Michel Antony, président de la coordination des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité. Votre présence nous serait agréable.
Nous sommes à votre disposition pour une rencontre nous permettant d'échanger avec vous sur ces sujets.
Recevez, Madame la présidente, l'expression de nos salutations les plus cordiales.
Repost 0
Published by Collectif de défense de l'hôpital Manchester
commenter cet article