Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 13:42

Nous étions 6 présents à la rencontre prévue avec le maire de Charleville ce lundi 5 décembre 2016 : Anne du Souich, Michèle Leflon, Alain Quique, Marie -Paule Szwed, Annie Touyères,    et moi-même.
Du côté de la Mairie étaient présents : le Maire, Boris Ravignon, Robert Chauderlot adjoint chargé de la sécurité, de la circulation et du  stationnement, et Françoise Hannotin, déléguée à la solidarité.


Nous avons rappelé les deux questions que nous voulions aborder lors de cette entrevue : les questions de stationnement autour du Centre hospitalier de Manchester et la mise en place du GHT (groupement hospitalier de Territoire).
Nous saluons la volonté de dialogue de la nouvelle Direction de l’hôpital que nous avons récemment rencontrée, et qui devrait permettre une bonne collaboration entre toutes les parties : municipalité, établissement hospitalier et Collectif de défense de l’hôpital public.


À propos du stationnement
Robert Chauderlot fait le point sur les modifications en cours : il s’agit de densifier la zone rouge et la zone verte dans Charleville et de passer en 30 minutes le stationnement pour les livraisons jusqu’à 11h et de les rendre gratuites à partir de 11h. Il prévoit de passer les deux places d’arrêt minute devant l’entrée de l’hôpital à 4 places. Il s’étonne que le temps imparti soit encore de 5 minutes alors qu’il avait demandé aux équipes de l’augmenter.
Le Maire précise que le dialogue avec la Direction de l’hôpital est réel sur ces questions.
Ils pensent à un parking supplémentaire vers le bas, derrière l’hôpital à la place des bâtiments qui ont été rasés. Pourquoi pas des pistes cyclables pour les personnels habitant Charleville et qui se déplacent à vélo, un réseau de bus adaptés (revoir les dessertes), et favoriser le co-voiturage . Il rappelle qu’une place de parking créée coûte environ 700€.

- Nous intervenons en soulignant qu’il serait effectivement pratique de passer les dépose-minutes et pourquoi pas à 30mn, comme pour les livraisons mais que cela ne peut être que provisoire et ne résout pas le problème dans son entièreté. Il est fréquent que ces dépose-minute soient utilisés par d’autres véhicules et durant un temps prolongé : un contrôle avec présence humaine serait le bienvenu.
- Nous ajoutons qu’il faut prévoir le stationnement dans son entièreté en fonction des besoins des différentes composantes qui fréquentent le Centre Hospitalier : personnels, bien sûr mais aussi usagers et accompagnateurs des malades.
- Nous précisons qu'une partie des solutions est du ressort de l'hôpital, sur la gestion du stationnement dans sa cour, mais aussi sur le petit parking entre la nouvelles entrée et les urgences. La mise en place de barrière sur ce parking a supprimé quelques places d'accès libre utilisables pour déposer ou prendre en charge une personne malade, alors que les personnels qui se garent dans cet emplacement réservé pourraient se garer dans la cour.
Nous demandons à Monsieur le Maire, président du conseil de surveillance de l'hôpital de porter cette exigence auprès de la direction de l'hôpital.
- Nous rappelons que les consultations et hospitalisations en ambulatoire sont en large hausse, que les malades ne sont pas en grande forme en arrivant, et parfois beaucoup moins en sortant,
- que des places pourraient leur être réservées au pied des services qu’il doivent fréquenter (système de ticket permettant un stationnement gratuit pour le temps de la visite sur des places réservées à l’intérieur de l’hôpital par exemple)
- qu’il faut aussi prévoir un accueil dès l’entrée facilitant le déplacement de malades handicapés à l’intérieur de l’hôpital pour rejoindre les services souvent très éloignés.
- nous soulignons enfin qu’il est plus aisé de venir en VSL ou ambulance que par ses propres moyens, effet pervers qui coûte beaucoup à la Sécurité Sociale. Mais également, que certains patients préfèrent se faire soigner ailleurs qu’à l’hôpital de Manchester (Belgique par exemple quand on habite la « Vallée ») à cause des problèmes de stationnement pressentis.
- nous faisons remarquer que les questions de stationnement pour les personnels doivent être étudiés dans le sens de « l’égalité de traitement » entre tous (ne pas favoriser par exemple les médecins qui ont des places  réservées alors même qu’ ils sont parfois absents pendant de longues périodes)
Le Maire note toutes ces questions et ajoute qu’il faut aussi introduire les questions de sécurité mal prises en compte actuellement en revoyant l’accès par l’arrière du bâtiment notamment.


À propos des GHT
Nous introduisons la discussion en notant que le Groupement Hospitalier de Territoire est maintenant défini : il regroupera l’hôpital de Sedan, Fumay, Nouzonville, Bélair autour de « l’établissement support » de Charleville-Mézières.

- Nous nous adressons d’abord au Président du Conseil de surveillance, le Maire de Charleville-Mézières et l’adjointe aux affaires sociales qui siège également dans cette instance et leur demandons si la Convention constitutive du GHT a déjà été validée en Conseil de Surveillance.
Ils affirment que oui.
- Nous faisons remarquer que s’il est bien stipulé dans cette Convention que les deux services de pédiatrie de Charleville et Sedan seront bien maintenus, il n’est pas évoqué le devenir des deux maternités, ce qui nous inquiète fortement.

Le Maire répond que le nombre d’accouchements sur les deux sites est satisfaisant et qu’il n’y a pas d’inquiétudes à sa connaissance pour le maintien de ces deux services. Il rappelle aussi qu’il serait positif de « rapatrier » les soins prodigués en Belgique vers nos hôpitaux…
- Nous insistons en évoquant la question du recrutement des médecins, problème récurrent qui risque de faire pencher la balance vers la suppression d’un des deux sites (difficulté de recrutement de pédiatres. Cela ne va pas sans une politique d’accueil nécessaire des médecins  pour assurer leur recrutement dans notre département.
Nous concluons la discussion sur ce point en demandant à être appuyés par le Maire et son adjointe lors du prochain Conseil de surveillance pour que soit précisée dans la Convention le maintien des deux maternités.

- nous abordons ensuite nos craintes liées notamment à la loi santé et la mise en place des GHT qui induisent une diminution de personnels, donc de lits et de postes mais aussi des « doublons » de services sur les différents sites.
Le Maire assure que pour l’instant, seules des économies sur les postes d’Administratifs sont mises en place avec des nominations sur plusieurs sites.

Nous indiquons qu'à notre connaissance une modification de la convention constitutive prévoirait des vacations de radiologues de Charleville-Mézières à Sedan et à Fumay et nous demandons au maire de s'enquérir si cela a bien été fait en concertation avec ces médecins. Des démarches antérieures, demandant à des médecins de Manchester d'aller travailler à Sedan se sont traduites par des départs ! Tout doit être fait pour garder les médecins et faciliter les recrutements.
Cette audience a duré une heure et nous remercions les élus municipaux pour l’écoute qu’ils nous ont accordée en espérant que les dossiers avancent rapidement.


Claudette MORAINE, Présidente du Collectif

Partager cet article

Repost 0
Published by Collectif de défense de l'hôpital Manchester
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des hôpitaux de proximité des Ardennes
  • Le blog des hôpitaux de proximité des Ardennes
  • : Blog d'une association de défense des hôpitaux des Ardennes, adhérentes à la coordination nationale des Hôpitaux et Maternités de proximité
  • Contact

Adhésion

N'hésitez pas à adhérer à l'association du collectif de défense de l'hôpital de Charleville Mézières.

La cotisation a été fixée à 5€

Renseignements en cliquant ic

Recherche