Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 19:27

A la suite d'une hospitalisation une usagère de l'hôpital nous a fait parvenir la copie du courrier qu'elle a adressé à la direction de l'hôpital. N'hésitez pas, vous aussi à nous adresser vos témoignages. Voici quelques passages de ce courrier, qui confirment malheureusement les dires du collectif de défense de l'hôpital sur la dégradation des soins malgré le dévouement du personnel, pour faire des économies à tout prix :

« Votre établissement, Monsieur le Directeur, est en réelle perte de vitesse et en cours d’asphyxie, notamment grâce à vos restrictions budgétaires.

J’en veux pour preuve tout d’abord le manque flagrant de personnel dans votre hôpital où les patients (qui portent bien cette appellation) doivent en partie se prendre en charge eux-mêmes et prendre leur mal en patience...De sérieuses carences existent au niveau du « protocole de soins ».

(...)

Je tiens à vous préciser que je n’ai absolument rien à reprocher au personnel soignant de ce service : chirurgiens comme infirmières, aides soignantes et personnel de service font ce qu’ils peuvent avec ce dont ils disposent pour mener à bien leur mission de service public qui est un véritable sacerdoce et une perpétuelle course contre la montre pour essayer de satisfaire au mieux le patient.

Que dire du matériel médical ?

- Matériel défectueux (acheté sans doute à bas coût ?) :

- Poches de lame qui éclatent, bouchons qui s’ouvrent seuls…

- Sondes urinaires avec lesquelles il est très difficile de prélever de l’urine au niveau des champs stériles…

- Manque de pansements,

- Manque de sparadrap,

J’ai eu la nette impression de faire mon entrée à la cour des miracles…

Poche de lame percée, signalée à 15H00 : rafistolée à 17H00 faute de temps, pour être finalement changée à 20H00…Mon lit a donc dû être refait à deux reprises : où est le gain de temps journalier pour le personnel dans tout cela ?

Les infirmières doivent gérer tout en même temps :

Les soins, les entrées normales, les urgences et les sorties des malades. Chacune d’entre elles voit son activité saucissonnée, elles sont dispersées partout à la fois et que dire de la saisie informatique des données médicales ? Elles ont d’autres chats à fouetter, où sont les priorités de leurs missions ?

Que dire de « la prise en charge de la douleur » ?

Le patient doit signaler l’état de sa douleur dès que cette dernière se manifeste à la fin de l écoulement de la perfusion et prendre son mal en patience en attendant l’arrivée d’une âme charitable… Où est l’objectif

(…) le bouche à oreille des « sans-dents » fonctionne dans les deux sens : une bonne ou mauvaise prise en charge du patient… donne toute sa CREDIBILITE ou pas à un établissement hospitalier…

Mais peut-être, Monsieur le Directeur, êtes- vous mandaté par le gouvernement pour privatiser cet hôpital public et organiser la casse totale de ce dernier, au détriment des personnes modestes de ce Département ? (...)

Moins vous étofferez vos services en personnel (c’est également valable pour le SAMU, J’en ai fait l’ expérience en juin 2015) et plus les patients seront insatisfaits et se dirigeront forcément hors des Ardennes (A MEDITER…) voir article de l Ardennais du 29/12/2015.

Toutes ces lacunes au sein de votre établissement ont et vont sans doute générer des « pépins » étouffés dans l’oeuf, secret médical oblige… Alors cessez, par pitié, de prendre le patient pour un imbécile en affichant des procédures obsolètes du style : charte des patients, des personnes âgées, « semaine de la sécurité » que je nommerais plutôt «semaine de l’ insécurité » « l’identitovigilance du patient »

Concentrez vos efforts FINANCIERS là où il y en a besoin… Sachez que l’affichage de vos chartes de qualité ne trompe plus personne et ne suffit plus à rassurer le patient face à la réalité du quotidien de son séjour : il n’a plus CONFIANCE.

J’ose espérer que ce modeste courrier contribuera, un tant soit peu, à améliorer les choses et permettra d’éclairer votre obscurantisme en matière de gestion budgétaire restrictive et de politique hospitalière aberrante, d’un si bel établissement sans personnel dedans.

Que vive le Service Public ou du moins ce qu’il en reste… !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Collectif de défense de l'hôpital Manchester
commenter cet article

commentaires